Le jardin hispano-mauresque vers 1972


 

« Retour

Suivant »